Comment repenser les bureaux de demain ?

Les bureaux sont repensés dans l’optique d’être améliorés et de donner envie aux employés de revenir au bureau. Tout est fait pour parfaire le confort et le bien-être au travail, avec du mobilier innovant et modulable, lié à une décoration qui permet de s’évader.

Si de nombreuses entreprises pratiquent le télétravail depuis longtemps, la crise COVID a incontestablement développé son usage. On estime ainsi aujourd’hui à plus de 80% les travailleurs qui considèrent le mode de travail hybride (à la fois dans les bureaux de l’entreprise et à la maison ou dans des tiers lieux type espaces de coworking) comme optimal. Pour autant, dans la mesure où l’employeur a parmi ses obligations celle de fournir les outils pour travailler correctement, le bureau en fait nécessairement partie. Mais comment les espaces de travail doivent-ils être repensés pour s’adapter à ces nouvelles pratiques ?

Des bureaux collectifs et collaboratifs

Parce que les habitudes ont évolué et que les comportements ne sont plus les mêmes qu’avant la crise sanitaire, les entreprises qui reprennent le travail en présentiel, même à temps partiel, doivent mettre en place de nouveaux modes de travail dans leurs bureaux, tant d’un point de vue managérial qu’opérationnel. Alors qu’avant la crise sanitaire, la répartition espace de travail individuel / salles de réunion était d’environ 75-25 %, la proportion tend à s’inverser à 50-50 % voire plus pour les espaces collectifs. C’est donc vers une valorisation des espaces communs que doit dans un premier temps s’engager la réflexion sur les bureaux de demain.

Car si l’on doit retourner au bureau, on doit avoir de bonnes raisons de le faire, à commencer par retrouver et garder le lien avec les collaborateurs. Fini le temps où l’on passait huit heures par jour derrière son ordinateur ! Aujourd’hui, c’est l’interaction sociale qui prime, et les nouveaux espaces de travail doivent donc être pensés comme de véritables espaces collaboratifs, des lieux de rencontre où l’on puisse à la fois communiquer, célébrer, se former et se concentrer. Une équation pas toujours simple à résoudre, pour laquelle AFCB accompagne les entreprises dans leurs besoins d’aménagement.

Des espaces adaptés aux besoins des salariés

Afin d’aller plus loin dans la manière de penser les espaces collectifs, il est surtout nécessaire de répondre aux besoins et aux attentes des salariés. Ainsi, on constate un rejet total des grands open spaces qui sont tout sauf des lieux d’épanouissement au profit d’espaces plus petits mais surtout modulaires et modulables. Si le besoin d’être ensemble s’impose comme une évidence, celui de pouvoir disposer d’espaces d’intimité tels que des bulles de confidentialité ou des zones de silence pour se ressourcer ou se concentrer reste nécessaire voire indispensable.

Autre nouveauté : si l’entreprise était autrefois accessible à ses seuls collaborateurs, elle doit désormais pouvoir accueillir tous les publics, qu’il s’agisse de clients, de partenaires, mais également de particuliers eux-mêmes en recherche d’espaces de travail plus rapprochés de leur lieu de vie, leur permettant de créer du lien social ailleurs que dans leur propre équipe. Exit les bureaux dédiés, les entreprises deviennent aujourd’hui de véritables espaces de coworking, assumant pleinement leurs fonctions sociales et collaboratives.

Des espaces rentables et responsables

Reste pour les entreprises à savoir comment gérer et optimiser leurs mètres carrés pour des raisons évidentes de coûts, mais aussi environnementales. Car si la plupart des bureaux sont depuis toujours équipés de salles de réunions, la multiplication de celles-ci entraine des contraintes techniques notamment au niveau des systèmes de traitement de l’air, de chauffage et de climatisation ; des contraintes qui ne répondent pas toujours aux attentes environnementales actuelles ou futures. L’immeuble physique doit désormais être envisagé comme une plateforme collaborative et de services, où chacun doit pouvoir vivre une expérience utilisateur maximale.

A l’heure où plusieurs études ont démontré que la productivité personnelle des salariés augmentait quand leur lieu de travail était plus agréable que leur lieu de vie, toutes les entreprises devront s’interroger dans un futur plus ou moins proche sur l’aménagement ou le réaménagement de leurs bureaux ; des bureaux plus collaboratifs, plus responsables et plus engageants, où la notion de collectif sera plus que jamais valorisée.